Qui suis-je ?

Vous me faites l'honneur de votre visite, je me dois donc de faire quelques présentations.

Je m'appelle Christophe Bernard et je suis né dans une petite ville du sud-est de la France.

J'ai eu une enfance heureuse, cocooné par une mère attentionnée et des grands-parents omniprésents. Mon père, plombier de formation, a beaucoup travaillé, semaine et week-end, et je ne l'ai pas beaucoup vu. Ma mère s'occupait de faire tourner le foyer. Avec un SMIC++ pour quatre, nous n'avons jamais manqué de rien.

D'un point de vue études, personne ne m'a jamais mis la pression. Mon père a obtenu le fameux "certificat d'études" de l'époque et ma mère s'est arrêtée avant le bac. J'ai fait ce que j'ai voulu, sans trop faire de plans à l'avance ni me projeter dans le futur. J'ai étudié les maths et la physique car j'aimais ça. Et je suis devenu ingénieur.

Donc jusque-là, vous me suivez : tout va bien. Pas d'enfance misérable, pas de perte d'un proche, pas de maladie grave.

Et pourtant, vers la fin de ma vingtaine, je me suis posé la question suivante : pourquoi suis-je tout le temps hyper-stressé ? Pourquoi ces explosions de colère volcanique ? Pourquoi ces périodes de déprime ?

Ceci a été le début de mes introspections et ruminations. Il ne m'a pas fallu bien longtemps pour m'apercevoir que je ne suis pas né optimiste de nature. Je n'ai pas la fibre "le soleil brille, les oiseaux chantent, je suis bien, tout va bien".

Aujourd'hui, 20 ans plus tard, je peux vous dire que même si vous n'avez pas la fibre (je ne parle pas de la fibre optique pour avoir internet, hein?), le bonheur est tout à fait à portée de main. Mais il faut le vouloir, et il faut le créer d'une manière active. Telle une plante, le calme, l'appréciation de la vie et le bonheur se cultivent.

Ces 10 dernières années ont été pour moi à la fois dures, fabuleuses, remplies de joies et de frustrations, et définitivement très structurantes. J'ai laissé de côté une profession qu'il m'a fallu des années à bâtir pour me lancer dans ma passion : les plantes médicinales. J'ai donc surmonté mes peurs pour réaliser mon rêve.

C'est au travers de ces aventures et de ce tumulte que j'ai appris de belles leçons. J'aimerais partager mes découvertes avec vous aujourd'hui, sans prétention aucune et surtout pas sur un piédestal. Je ne suis ni psychologue, ni expert en quoi que ce soit. J'ai simplement beaucoup exploré le monde du développement personnel. Et puis j'ai vécu, tout simplement.

Je suis dans les tranchées avec vous. J'ai toujours mes périodes de manque de motivation et de déprime (beaucoup moins). J'ai toujours mes explosions de colère (beaucoup moins). Mais j'arrive à apprécier la vie (beaucoup plus).

Il y a de la lumière au bout du tunnel !

 

​La quête du bonheur vous intéresse ?

​Abonnez-vous à ma lettre d'info. C'est gratuit. Pas de spam, que du zen ! 😊